La manille textile d’écoute de foc/trinquette

lundi 18 juin 2012
par  Guillaume

Le point d’écoute du foc avec un oeil épissé au bout de chaque écoute. Il faut une âme en tresse dyneema/spectra pour faire les épissures. La manille textile est rapide à ouvrir et fermer, idéale pour la prise de ris (changement d’oeillet du point d’écoute du foc ou de trinquette). Et moins dangereuse pour le mât ou la tête qu’un mousqueton inox ! Même en cas de fort fasseyage, ça ne se défait pas.

Voir ICI pour apprendre à faire le noeud de sifflet de bosco, pour faire le bouton de la manille. Ca vaut le coup car il est beaucoup plus efficace qu’un simple noeud "de plein poing". Ne pas hésiter à prendre un gros diamètre pour faciliter la manoeuvre, vu le poids que ça pèse...

Une autre possibilité : celle de mon "ancienne" manille textile, avec deux écoutes en polyester qui ne peuvent pas s’épisser (l’âme n’est pas une tresse). On fait un noeud d’écoute comme sur la photo. C’était ce noeud qui était utilisé autrefois sur les "bateaux en bois" pour frapper les écoutes sur les voiles d’avant, d’où ce nom...

SUITE