Le bout-dehors en carbone

lundi 18 juin 2012
par  Guillaume

Le bout-dehors en carbone fait-maison pour 75 euros :
J’ai récupéré un morceau de mât de planche à voile en carbone. Il était en bibiais et faisait 55 mm de diamètre. J’ai rajouté une épaisseur de 2.5 mm de carbone, pour arriver à 60 mm. J’ai acheté un ruban d’unidirectionnel de 10 cm de large et de 9 mètres de long, de 370 grammes. Pour le stratifier, je l’avais glissé sur un manche à balai vissé à deux tréteaux, je posais les 9 bandes de 10 cm x 1 m en alternant 1 dessus / 1 dessous. Je tournais le tube autour du manche pour bien stratifier la fibre par-dessus... Je l’ai stratifié au contact, sans faire de vide, mais en m’appliquant à le serrer "à mort" dans un tissu d’arrachage, ce qui l’a littéralement "essoré".
Je l’ai finalement coupé à la bonne longueur (80 cm en dehors de la ferrure d’étrave), enduit, poncé, peint en blanc...
Seul le carbone permet ainsi de se passer de sous-barbe, il tient sans problème la traction de l’amure du spi ou du drifter.

Le bout-dehors permet d’amurer le spi asymétrique et le drifter. Il se glisse par l’avant dans la ferrure d’étrave et le pont, en demi-cylindres sur 25 cm. Archi-simple et rapide !
Grâce au carbone, le bout-dehors se passe de sous-barbe. Toutefois, puisque la drisse de drifter est étarquée, l’amure est ramenée à la moitié du bout-dehors pour limiter l’effet levier, soit 40 cm.

Le mousqueton permet de frapper / larguer rapidement le tambour de l’emmagasineur sur le bout-dehors.
La poulie à l’extrémité est réservée au spi. Je l’ai désormais remplacée par un anneau à friction en alu.

Surtout pas de vis, de boulons... 2 trous aussi petits que possible suffisent pour nouer le spectra.
Les boucles en spectra passent surtout par-dessous le bout-dehors pour solliciter aussi peu que possible la zone fragile du perçage.

SUITE