Le panneau solaire

lundi 18 juin 2012
par  Guillaume

Peu de besoin en électricité, en tout pas plus de 7 ampères par jour pour :

- le pilote automatique
- la VHF - AIS
- le GPS fixe
- le loch-sondeur
- le feu de tête de mât
- le plafonnier du carré
- l’éclairage du compas (négligeable)

En solo, c’est surtout le pilote automatique qui consomme. Compter de 1 à 3 ampères/heure suivant une marche au près ou au portant. Selon la durée d’utilisation du pilote, il faut donc produire un peu de courant pour garder la batterie chargée. Disons une 20aine d’ampères.

Sans moteur In-Board, il n’y a que le panneau solaire pour être autonome, sans les risques et nuisances d’une éolienne, et sans se ruiner avec un hydrogénérateur !

Le panneau solaire choisi est de 40 W, monocistallin, et permet de se passer du chargeur de batterie.

Du lever du soleil au coucher, le panneau produit jusqu’à 25 ampères par jour. Depuis que je suis équipé du panneau solaire, je peux même me payer le luxe de faire tourner l’ordinateur pour la cartographie avec une clé USB - GPS !

Il fallait le monter sur un mâtereau pour pouvoir l’orienter et avoir un rendement maximum. Le mâtereau est un morceau de mât de planche à voile (comme pour le bout-dehors, mais non renforcé), qui descend sous le pont sur environ 50cm (jusqu’à la coque où il est vissé-collé). Il est moussé PU et peint en blanc.

Le X en alu est boulonné sur le cadre. On peut placer/enlever le panneau du mâtereau en quelques secondes. Un boulon inox assure le panneau sur le mâtereau pour les navs agitées.

Au milieu du X, il y a une platine carrée en alu, où est boulonnée l’articulation.

Pour l’articulation, au début j’ai regardé les mini 6.50. Mais un copain m’a donné une rotule de pied de mât de planche à voile, qui s’est révélée beaucoup plus souple qu’un simple diabolo. On oriente le panneau très facilement avec beaucoup d’angle, jusqu’à 80° de l’horizontale.
Ainsi on peut recharger du lever au coucher du soleil, contrairement à ce que j’avais lu !


Pour tenir l’orientation, 4 bouts’ avec taquets coinceurs fait maison...
Les bouts tirent sur le X en alu, pas sur le panneau lui-même

SUITE