Pont

vendredi 3 décembre 2010
par  Guillaume

Le pont est à la fois très simple et très ergonomique. Il possède un bouge (courbure latérale) régulier et très sûr en mer à la gîte.

Le cockpit n’a qu’un étage pour le bonheur de mon dos qui n’a jamais supporté les hiloires ! Le dos bien calé dans la sangle, on se consacre à la barre. Les arrondis du banc sont très confortables pour les jambes, la bonne position de barre est très facile à trouver, suivant l’allure et la gîte, au vent, sous le vent...

Le cockpit est ouvert à l’arrière, voilà un sujet d’angoisse pour certains équipiers (et plus souvent d’équipières) qui n’ont pas encore essayé ! Car dès les premiers bords, même avec du clapot / du vent, les craintes disparaissent aussitôt ! Il faut se battre contre les idées reçues et voir la sécurité apportée par l’évacuation instantanée des vagues. Comme le cockpit n’a qu’un étage, le fond est bien plus haut que sur un bateau "classique" : aucun risque qu’une vague n’envahisse par l’arrière, elles arrivent toujours par l’avant. Au portant avec une forte houle et du vent, jamais une goutte d’eau n’a encore réussi à remonter la jupe....!

La jupe est d’abord un gros atout pour la sécurité : pouvoir remonter à bord facilement. Elle facilite la vie en croisière : baignade, vaisselle, et surtout la manoeuvre du moteur HB hyper accessible pour le tourner et faire demi-tour sur place au port...

Le rail de GV est inspiré des multis et permet de se passer de hâle-bas, on peut aplatir ou vriller la GV comme on le souhaite

J’ai fait un choix radical pour la descente : un capot 100% étanche au lieu d’un panneau coulissant. Plus facile à fabriquer (j’ai évité les rails etc...) et plus sûr, mais moins pratique pour entrer, j’ai choisi !

Le roof volumineux pour l’habitabilité et la vision panoramique. Le winch de drisse est placé dessus avec le bloqueur de spi pour le hisser/affaler depuis le cockpit. Les lignes de vie sont frappées assez près du centre du bateau pour empêcher de se faire traîner dans l’eau en cas de chute.

Une plage avant avec large capot rond pour passer les voiles

Très facile à chauffer en hiver (16° dedans en quelques minutes), Spirit est le dernier bateau du port à garder la neige sur le pont, ce qui montre la grande isolation apportée par la mousse du sandwich

Ca m’amuse toujours cet air de Nautilus du Capitaine Nemo !!
Un petit tube fluo suffit à éclairer tout l’intérieur, grâce à la forme du roof et la peinture blanche.
SUITE