8 - Cloisonnement structurel

dimanche 31 octobre 2010
par  Guillaume

AOUT 1999

Il y a les cloisons structurelles et les cloisons d’aménagements. Tout est en CTBX (voir "matériaux").

Dans cette étape je n’ai posé que les cloisons structurelles. Il ne fallait pas traîner : le but était de poser le pont avant la fin de l’automne (il fallait encore le faire, lui !) pour pouvoir chauffer l’intérieur du bateau pendant l’hiver. Sous une serre non chauffée, il faut anticiper !

Les cloisons structurelles rigidifient la coque vis-à-vis des efforts causés par la mer et le gréement :

- cloison étanche de bas-étai / baille à mouillage / crash-box d’étrave : 12 mm.

La crash-box est un gros plus pour la sécurité en cas de collision frontale. Elle est moussée à la bombe PU pour ne pas se remplir d’eau.

- "portique" avant (ajouré par une ellipse) : 8 mm. Il sépare l’espace "lit breton" du carré.

- cloison de mât : sorte de U d’un bord à l’autre, où viendra se ficher l’épontille de mât : 12 mm.

- varangues de quilles : 12 mm. Ce sont 2 "triangles" à l’avant et l’arrière de chaque quille. Les banquettes de carrés reposent dessus. Elles seront complétées par des raidisseurs longitudinaux (les façades des banquettes).

- cloison de quille / cadènes de haubans (x2) : sorte de L, passant par le milieu de la zone de quille, et remontant jusqu’aux cadènes de haubans : 12 mm.

- cloison arrière du carré (x2). A tribord, elle délimite l’espace wc, à babord la cuisine : 8 mm.

- cloison "de descente" : 8 mm.

- cloison étanche de coffre arrière : 8 mm.

- cloison de tableau arrière / tube de jaumière : 8 mm.

Toutes les liaisons cloisons-coque sont réalisées par joint-congé / stratification.

Le joint-congé est constitué de résine chargée, et est appliqué avec une spatule arrondie le long de la cloison contre la coque. L’idéal est de stratifier dans la foulée, donc de trouver un moyen de fixer provisoirement la cloison : le joint-congé frais ne tiendrait pas pendant la strat’. Pour cela, le pistolet à colle est idéal (quelques "noisettes" de colle pour 1 cloison, avant le joint-congé).

On stratifie sur le joint-congé une ou plusieurs bandes de tissu biaxial. Le plan de l’architecte est précis sur les échantillonnages... à respecter !

Attention ! Ces joints-congés et strat’ "de détail" prennent déjà plus de temps qu’on imaginait au départ.

Mais à ce stade, on avance encore à vitesse grand V... en pensant à la prochaine étape : construire le pont !

SUITE