3 - Pose de la mousse (âme)

dimanche 31 octobre 2010
par  Guillaume

AVRIL 1999

La méthode habituelle est de visser sur les gabarits des lattes longitudinales en bois (carrées) tous les 3-4 cm pour y plaquer les panneaux de mousse : un vrai mannequin. Ici, gros gain de temps :

J’ai utilisé des lattes de mousse Core-cell, bouvetées convexe/concave. On les emboite comme du lambris, elles s’auto-alignent et ça évite de devoir thermoformer des panneaux de mousse entiers (et d’en casser la moitié...).
Je les ai vissées avec des vis auto foreuses directement dans les gabarits en agglo. Très rapide.
Attention cependant à un point : il faut éviter de visser la latte trop fort. Sinon on la plaque contre le chant du gabarit, à la perpendiculaire, et on perd du coup la belle courbe souhaitée. Mais c’est facile à voir et à doser.

Chaque latte est collée à la voisine par de la colle PPU : chant contre chant.

On commence par le "haut" (le fond du bateau) jusqu’au bouchain.

Puis je suis remonté jusqu’au bouchain en partant du bas (le livet de pont).


J’ai ensuite attaqué la partie intermédiaire.

N’étant pas un pro, je ne savais pas trop comment joindre les deux parties (hum...), alors je me suis débrouillé en découpant en biseaux les lattes.

Vue de l’intérieur...

C’est la partie difficile...

Mais comment je vais boucher tous ces trous ??

Des petites cales de mousse vissées par-dessus permettent de bien aligner les lattes dont le bouvetage a été coupé.

Découpe de l’arrondi de pont à l’arrière.

Pour l’étrave, c’est particulier : la mousse sera ici entièrement enlevée à 10 cm de l’étrave (avant la stratification intérieure). Il faut donc juste donner la forme pour la stratification de la peau extérieure. On aurait pu faire cette partie dans un matériau moins cher, mais j’ai quand même utilisé des chutes de mousse...

J’ai "shapé" l’étrave suivant le plan à la râpe et papier de verre.

Avant de stratifier, il faut enlever toutes les vis. Elles sont devenues inutiles à la fin de la pose des lattes, car l’ensemble collé se tient très bien.

Enfin, j’ai poncé doucement l’ensemble de la coque pour atténuer les angles entre les lattes, et enlever les coulures de colle. En plus ce léger ponçage permet de bien préparer la surface de la mousse à la stratification.

Sur la photo j’ai poncé jusqu’au 3ème gabarit. Attention, la photo est déformée, l’étrave est bien droite en réalité !

SUITE