La carène

dimanche 31 octobre 2010
par  Guillaume

L’étrave est droite pour la grande longueur à la flottaison, les entrées d’eau fines, les fonds à l’avant sont en U.
A l’arrière, les fonds sont assez plats, avec une sorte de bouchain très arrondi vers un bordé très vertical. La grande étroitesse (2m50) est aussi liée à la contrainte du transportable que s’était fixée l’architecte. Mais de manière générale, ses bateaux sont dans cette philosophie quelle que soit la taille.
Il en résulte, grâce à la légèreté, un bateau avec très peu de creux, très peu de surface mouillée, et une carène qui se déforme très peu à la gite, donc très équilibrée. Le simple safran est suffisant pour la contrôler.

Economiquement, l’étroitesse limite les frais (moins de matière).
Dans les ports, c’est un énorme avantage pour avoir une place tranquille avec les petits bateaux pendant l’été... Bref, on se faufile partout...
SUITE