Bosses de ris et lazy-jacks

vendredi 19 mai 2017
par  Guillaume

Les 3 bosses de ris + la bordure sont toujours à poste autour de la bôme. Grâce à la bordure libre de la GV, de simples noeuds de chaise suffisent. Pas de poulie, pas de pontets sur la bôme, pas de bouts à rajouter.
Léger, simplissime et efficace !

La sangle du point d’écoute remplace le lourd coulisseau qui coince et qui couine...

Les bosses de ris sont nouées par noeud de chaise autour de la bôme. L’étarquage de la bosse positionne automatiquement le point d’écoute de la GV, aussi près de la bôme et aussi en arrière que possible.

La bosse du 3ème ris est toujours prête, mais ne passe pas par l’oeillet de GV en permanence pour éviter une trop grande longueur de bosse. On la frappe dans l’oeillet du 3ème ris à l’aide d’une manille automatique qui fait office de poulie, ça glisse aussi bien.

La GV au 1er ris, bosse bien étarquée (mais on peut encore un peu plus !)

Le réglage du lazy-jack, qui fait aussi office de balancine au moment de l’affalage. Ensuite, on frappe la drisse de GV en bout de bôme et on la reprend un peu pour détendre les lazy-jacks et soulager la GV.

Affalée, la GV se range toute seule. Il suffit de descendre les coulisseaux en-dessous de la cage, sur le bas de la gorge du mât.
SUITE