Hisser les voiles (bloqueurs de drisses et poulie ouvrante)

vendredi 19 mai 2017
par  Guillaume

Un système ultra-simple et rapide pensé par l’architecte, qui utilise une grosse poulie ouvrante de pied de mât.

Les 3 bloqueurs de drisses de GV, foc et trinquette sont sur le mât. On hisse les voiles à la volée depuis le pied de mât en un minimum d’effort : il n’y a pas de friction dans des réas de renvois.

Une fois la voile hissée à la volée au pied de mât, et le bloqueur fermé, on passe la drisse (de GV, foc ou trinquette) dans la poulie ouvrante qui la ramène au winch de roof. On étarque en 3-4 coups de manivelle. Super rapide ! Avec une poulie simple, il faudrait reprendre tout le mou de la drisse...
Pour affaler, on ouvre la poulie et on prépare la drisse bien pensée sur le pont : elle ne peut se bloquer nulle part quand on ouvre le bloqueur et qu’on affale. En solo notamment, "y’a pas mieux" puisqu’on gère la drisse en même temps que la voile descend.

Un winch à l’arrière du roof permet d’étarquer les drisses depuis le cockpit. Les drisses sont stockées dans un sac.
(Seule la drisse de spi a son bloqueur au cockpit, pour pouvoir affaler le spi en solo depuis l’arrière)
Pour les bosses de ris : idem. On passe la bosse dans la poulie ouvrante et on l’étarque à la main en tirant vers le haut, avec plus de force qu’en sortie de bôme. On ferme la came (coinceur) au vit-de-mulet et le tour est joué. Sur ces tailles de voile, inutile d’étarquer au winch. C’est tout l’intérêt du système.
Cela implique de manoeuvrer au pied de mât, mais c’est justement le parti pris : très peu d’accastillage et efforts minimum, et simplicité maximum. Et qui ne va pas au pied de mât pour crocheter l’amure du ris ou affaler ?
SUITE