Electricité (batterie, tableau, compas, feux)

samedi 6 mai 2017
par  Guillaume

La batterie

Une batterie de servitude de 100 Ah au gel pour autoriser des décharges profondes, pas de batterie de démarrage bien sûr puisque moteur hors-bord. J’ai une 2è batterie de secours au plomb de 60 Ah toujours à poste. Le panneau solaire charge l’une ou l’autre au choix.
La batterie est située sous la table du carré, juste derrière le pied de mât. Au fond du bateau, elle ne peut pas en bouger, même en cas de chavirage, ce qui me paraît obligatoire.
33 kg exactement au centre du bateau, à 30 cm sous la flottaison, le meilleur endroit pour la stabilité d’un petit ULDB de 8 m !

Le tableau électrique

Un GPS fixe, une station météo, une VHF AIS, un interrupteur pour brancher le panneau solaire sur batterie 1 ou 2 (ou rien), une prise allume-cigare pour l’ordinateur ou charger téléphone et tablette.

Le tableau électrique s’ouvre comme un équipet, avec tous les équipements accessibles

Le compas en rouge la nuit

C’est tout bête, mais un coup de vernis à ongle sur l’ampoule... et un scotch noir pour ne pas aveugler le barreur... ça change la vie la nuit !

Ampoule de feu de tête de mât à LEDS : attention au revers de la médaille !

Réduit la consommation à 1,5 watt, mais attention l’ampoule LED parasite la VHF si l’antenne est à côté ! Pour moi ça a été rédhibitoire. Depuis que j’ai fixé mon antenne VHF en tête de mât, j’ai remis la bonne vieille ampoule à incandescence 15 watts...
...et j’ai utilisé l’ampoule LED pour le... :

Feu de mouillage

Pas de feu de mouillage en tête de mât mais un tricolore. C’est la priorité sur un mât fin où la place manque. Donc j’ai opté pour un feu de mouillage mobile qui se branche sur une prise 12V. J’ai installé une ampoule LED équivalent 15W qui ne consomme (presque) rien.

Un mousqueton pour l’accrocher dans les lazy-jacks, le pataras...
SUITE