Camaret et la pointe du Toulinguet

mercredi 24 août 2016
par  Guillaume

Le fort Vauban trône sur Camaret

La tour Vauban restaurée en 2008. Elle a commencé à servir alors qu’elle n’était même pas achevée en 1694 contre une attaque anglo-hollandaise. Victoire pour Camaret... et Louis XIV.

Le port : la chapelle de N-D de Rocamadour, le fort Vauban, les chantiers navals, le bassin du Styvel

Le cimetière de bateaux : témoins de l’époque glorieuse de Camaret. Le port était plein à craquer de bateaux de pêche (voir les photos dans le musée très instructif sur les quais). On pouvait passer d’un côté du port à l’autre sans mettre un pied dans l’eau ! Toute la population et l’économie de la région étaient tournées vers la pêche.

Quizz pour débutants :
C’est soit :
- le porte-avion Charles de Gaulle, un peu relooké "marine en bois"
- le nouvel IMOCA écologique de François Gabart
- la bisquine "La Granvillaise" repeinte en noir pour taquiner...
- la bisquine "la Cancalaise" dans le port de Camaret

Vue du môle nord vers le NE et la presqu’île de Quelern.

A noter que la tourelle a été repeinte en blanc et que sa marque conique tribord a été enlevée. Cela devait prêter à confusion car elle n’est plus à l’entrée même du port effectivement. C’est un peu moins joli maintenant.

Vue du môle nord vers le NW, la plage du Corréjou et la pointe du Grand Gouin

Camaret depuis la pointe du Grand Gouin

Vue vers l’W de la pointe du Toulinguet. L’extrémité est clôturée (sémaphore marine nationale).

Pointe du Toulinguet, vue vers l’E, le goulet de Brest à gauche

L’anse de Pen Hat toute colorée au soleil, vue vers le nord. Le sémaphore du Toulinguet au loin, avec le rocher du Lion à l’ouest.

La pointe du Toulinguet et son sémaphore

La tourelle ouest La Louve

Le rocher "Le Lion", bon il faut imaginer...

Oui là on peut voir un lion...
SUITE