Ouessant

mardi 23 août 2016
par  Guillaume

Tour d’Ouessant à partir du Stiff dans le sens contraire des aiguilles d’une montre

En arrivant sur Ouessant par le NE pendant le jusant, le Fromveur se fait bien sentir. Avec un vent de sud, au près serré, on abat carrément et on marche en crabe au vent de travers pour rejoindre la baie du Stiff.

Arrivée au port du Stiff, côté NE. On voit le rocher Gorle Vihan. C’est ici que le remorqueur Abeille Bourbon s’amarre à partir de force 7, prêt à bondir vers le navire en difficulté.


On s’amarre à une des 4 bouées visiteurs, pas vraiment abrités de la houle. Il n’y a pas vraiment de choix de mouillages à Ouessant !

Super spot pour observer les fulmars qui nichent sur les falaises

Au nord d’Ouessant, on voit l’effet du courant de jusant face au vent de SW. Et ce jour-là il n’y a presque pas de vent...

La tour-radar construite après la marée noire de l’Amococadiz pour veiller sur le rail d’Ouessant

Le phare du Stiff construit en 1699

La lanterne rouge du phare du Stiff

Vue de Ouessant vers l’ouest

La baie du Stiff

Le phare de Créac’h, le plus puissant (32 milles), 2 éclats / 10 secondes, en restauration en 2011

Visite de l’incontournable musée des Phares et balises, au pied du phare de Créach, à ne pas louper !

Le faisceau du phare de Créach...

Pointe de Pern à l’ouest, le phare de Nividic. Son histoire est passionnante. 24 ans de construction pour 4 ans de fonctionnement jusqu’à la 2nde guerre mondiale. Les 2 pylones ont été ajoutés pour un téléphérique qui servait à transporter le mécano pour aller réparer ! 1 km, fallait pas avoir peur... Il servait aussi à tendre un câble électrique pour son fonctionnement. Le téléphérique a été vite abandonné après la guerre, un hélicoptère peut se poser au sommet.

Avant le GPS, la corne de brume n’était pas là pour rien

Pointe de Pern


Phare de Nividic, et le pylone de Kerzu

Un petit texte repiqué : "Le clocher de l’église de Lampaul a été offert par la reine Victoria d’Angleterre en reconnaissance des soins apportés par les îliens aux naufragés du paquebot Drumond Castle qui sombra le 16 juin 1896 au large de Molène faisant 248 victimes. Deux matelots et un passager ont été sauvés".

Le port de Lampaul

Le fond de la Baie de Lampaul

La baie de Lampaul, ouverte au vent et à la houle d’ouest

Le rocher Yourc’h Korz, au milieu de la baie de Lampaul

Le fameux phare de la Jument, de nombreuses fois consolidé. Il en a vu des tempêtes...

La tourelle sud Men ar Froud

Le phare de Kéréon

Le port inusité d’Arlan côté sud-est

La tourelle Est Men Korn qui balise le passage du Fromveur à l’Est


Le port du Stiff, on a fait le tour de l’île !

Lever de soleil au-dessus du continent
SUITE