Bréhat, Paimpol et le Trieux

mardi 23 août 2016
par  Guillaume

La carte de nos allées et venues autour de Bréhat. Le chenal de la Moisie, le Kerpont, le chenal de la Trinité, l’entrée à Paimpol, le tour de Bréhat par le Nord, le chenal ar C’hign Bras vers l’Ouest, retour par le Ferlas vers l’Est, le chenal du Trieux pour repartir...
Avec les courants et les vents qui tournent, les horaires de marée dans la main gauche, la carte dans la main droite, le pilote côtier Malcom Robson sur les genoux et le compas de relèvement autour du cou, on a tous les sens en éveil !
Ou alors il faut tout faire à la mode numérique, collés à l’écran de la carto. Mais là ça gâche la magie...

En venant de l’ouest, elle va vite la bouée de la Jument des Héaux ! Avec 3 noeuds de courant portant, ça pulse ! En Bretagne nord, il vaut mieux naviguer avec le courant. L’idéal, quand on va vers l’est, est de partir à marée basse pour naviguer avec le flot. On ne choisit donc pas vraiment son heure de départ, et il faut aussi prévoir l’arrivée en fonction de la marée.

La tourelle Vieille-du-Tréou, à la fin du chenal de la Moisie, qui fait couper le vaste plateau de roches autour des Héaux de Bréhat. On aligne la chapelle Saint Michel sur Bréhat par l’amer du Rosedo. Il est facile à identifier mais il faut le suivre scrupuleusement car les cailloux ne sont pas loin.

L’île de Bréhat...

Vue de Bréhat vers le NW et le Sillon de Talbert : une étroite langue de sable et de galets longue de 3 km qui ne se recouvre pas à marée haute.

Les roches rouges à la pointe Nord de Bréhat

Le phare du Paon à la pointe du même nom, Nord de Bréhat.

L’anse de la Corderie, paradisiaque pour nous autres biquilles... L’échouage y est sûr, et, grand avantage de la Bretagne Nord grâce au fort marnage, rapide. On se pose vite et sans à-coups.

Vue vers l’ouest, le moulin à marée de Bréhat, le passage du Kerpont derrière et l’île Biniguet.

Vue vers le NW : l’entrée de l’anse de la Corderie et le chenal de la Moisie à droite.

Les superbes propriétés de Bréhat autour du moulin à marée.

Vue vers le SW : les îles entre Bréhat et le continent. Le phare de la Croix en blanc à gauche, à l’entrée de la rivière du Trieux.

Un vieux gréement passe le Kerpont vers le nord : le passage entre Bréhat et Biniguet où le courant s’engouffre vers le sud au flot, et vers le nord au jusant. Ca pulse ! et évidemment, il y a des alignements pour se tenir au bon endroit, ouf !

Port Clos au sud de l’île, qui assèche complètement

Spirit dans la Corderie, que l’on a renommée la Corderie Royale, clin d’oeil charentais...

La chapelle de La Trinité, dans le chenal du même nom, pour rejoindre Paimpol le long de 2 ou 3 alignements. Encore merci Mr Daniel Robson !

Dans la rivière du Trieux, la tourelle des Perdrix

Lézardrieux

Vue depuis la rive Est du Trieux vers le nord et le chenal principal du Trieux. Randonnée sous une pluie continue toute la journée...

Les îlots et roches entre Bréhat et le continent, il pleut, il pleut...

Il pleut, il pleut... et soudain la récompense !

Coucher de soleil à la Corderie, merci la lumière...

2015, baie de Saint Brieux, retour des Hébihens vers Le Trieux. Mais quel temps magnifiquement clément cette année !

Et allez, encore un arc-en-ciel ;-) ! 25 noeuds, on sort la trinquette.

On arrive sur Bréhat et on prend le Ferlas un peu en retard, c’est le début du flot, donc contre le courant, on arrivera dans la rivière du Trieux de nuit.

Sortie de la rivière du Trieux, le phare de La Croix, direction Tréguier
SUITE