Canal du Midi et de la Garonne

mardi 10 septembre 2013
par  Guillaume

D’abord la carte du "Canal des deux Mers" qui relie l’Atlantique à la Méditerranée

Ensuite, une carte pour y voir plus clair dans le labyrinthe agathois (Agde)... pour rejoindre le canal du Midi depuis la Méditerranée.

11 septembre : Grau d’Agde - Agde

Démâtage impeccable au chantier Allemand sur la rivière L’Hérault. Achat d’une bouée pare-battage assez grosse pour écarter l’ailette de quille des murs / quais des écluses. Spirit est fin prêt à 17h et part vers l’écluse ronde pour ses premières manoeuvres fluviales !

Ca y est c’est parti pour une nouvelle aventure ! Je les ai comptées : il y a 144 écluses devant moi à passer avant la Garonne ! Je quitte le ponton du chantier et sans son mât, c’est un nouveau bateau que j’ai sous les pieds. Ses mouvements ne sont plus les mêmes, et il faudra penser au mât qui dépasse pour les manoeuvres : 1 mètre de plus devant l’étrave et 1m60 derrière !

Le "canallet" que l’on prend à Agde et qui mène à l’écluse ronde, l’entrée du canal du Midi. Un petit bateau a ainsi tout intérêt à éviter Sète et l’étang de Thau ; on gagne du temps.

Spirit a passé l’écluse ronde d’Agde, première nuit sur le canal les fesses dans l’eau douce !

12 septembre : Agde - Poilhes

Stéphane me rejoint en train depuis Paris qu’il abandonne pour 5 jours avec grand plaisir. Super pour moi car remonter les écluses du canal du Midi, qui sont la plupart du temps multiples, est quasi-impossible en solo. On décolle à 8h45 et on discute des manoeuvres sans trop savoir à l’avance comment faire au mieux... j’aime bien ça...

Les ponts ont été étudiés pour : ça passe toujours !

Les premiers biefs (portions de canal entre deux écluses) sont tout de suite très beaux !
Les premières écluses se passent très facilement, après la 3è on est prêts pour affronter Fonsérane.

Les 7 écluses de Fonsérane, de l’organisation dans les manoeuvres, Stéphane et moi sommes déjà bien rôdés. Des moments concentrés qui passent finalement très vite !

Le Tunnel de Malpas, lieu insolite et quelque peu étrange...

13 septembre : Poilhes - Jouarres

Que c’est beau que c’est beau que c’est beau que c’est beau... hein Daniel ?!

Il doit falloir un chausse-pied pour les péniches... et baisser la tête !

C’est malheureusement le nouveau paysage du canal du midi : tous les platanes devraient être abattus pour empêcher la propagation du champignon qui les rend malades (le chancre coloré). Il n’y aurait pas d’autre solution... un vrai crève-coeur, mais aussi un chantier titanesque car il faudra aussi enlever les souches !

14 septembre : Jouarres - Carcassonne

Eèèèèh y’a un bout’ dans l’eau là !

Un pont-canal, il y en a plusieurs et c’est à chaque fois un drôle de moment

Oh il est content le Stéphane !!!

15 septembre : Carcassonne - Castelnaudary

Après quelques frayeurs justifiées avec des péniches de location aux capitaines écervelé(e)s, nous éclusons enfin avec un voilier.... que l’on ne quittera plus jusqu’à Toulouse ! Voici Carlos et Philippe sur "Floxalu", qui nous accompagneront pour notre plus grand plaisir dans toutes les écluses suivantes...

Un éclusier aux télécommandes des vantelles, lames de métal qui coulissent sur les portes des écluses, et régulent le débit d’eau

Carlos fait son show quotidien !!! Avec ses 1m45 de tirant d’eau, il doit rester au milieu du canal et oblige les péniches de location à des manoeuvres à mourir de rire !... Spirit passe derrière et profite à chaque fois du spectacle (et de la place), toujours bon-enfant et ultra comique !

Arrivée à Castelnaudary, un bon cassoulet le soir au restau...

16 septembre : Castelnaudary - PK 16

Dernière écluse montante ! On arrive au Seuil de Naurouze, point culminant du canal, là où les eaux arrivant des réservoirs des Montagnes Noires se partagent vers l’Atlantique et la Méditerranée. Spirit à 189 mètres d’altitude !
Le soir, à 16 km de Toulouse (PK 16), on dort à la belle étoile sous les platanes

17 septembre : PK 16 - Toulouse

Carlos arrive à la maison !!! Feu de joie et 3 coups de corne de brume de la part de Spirit ! Zone technique de Toulouse pour Floxalu, ponton d’accueil en centre ville pour moi.

22 septembre : Toulouse - Ecluse de Prades

Centre ville de Toulouse

Nouvelle technique spéciale solo : un jeu d’enfant avec le bollard coulissant ! Spirit est un gentil bateau : il se cale bien, ne bouge pas...

Bon ça fait un peu "couloir de la mort", l’écluse Bayard (ou celle juste avant), mais c’était la plus facile depuis Agde !

Le Point Kilométrique 0 à Toulouse : à gauche le canal de la Garonne, au milieu celui du Midi, à droite celui de Brienne (j’ai fait demi-tour pour la photo)

Ze photo incontournable...

Ecluse remplie, portes ouvertes, feu vert : c’est bon on peut entrer

Donc c’est reparti en solo ! et nouveau record ! 60 km / 20 écluses, Spirit absolument seul toute la journée, et comme c’est dimanche, il est l’attraction pour tous les promeneurs, adultes, enfants, grands-parents... Les gens sont super sympas, m’accompagnent le long des écluses de Montech. Je vais plus vite que l’éclusier en scooter qui descend d’écluse en écluse avec moi. Comme il discute à chaque fois en chemin, c’est "Le lièvre et la tortue", Spirit dans le rôle de la tortue...

Encore une douce nuit à la belle étoile avant l’écluse. Pas un bruit, et déjà un peu frais en début de matinée, 11° ça va...

23 septembre : Ecluse de Prades - Agen

Piste n°42, atterrissage autorisé pour Spirit, roulis et assiette corrects, vitesse 5 nds 1, gite 0°... Le pont-canal du Cacor qui franchit le Tarn, c’est haut !

Un "amour de coccinelle", ce Spirit...

A Agen, au-dessus de la Garonne, je passerai sur ce pont-canal demain ou après-demain ! Photo prise depuis la fameuse passerelle suspendue.

25 septembre : Agen - Damazan

Un courrier à récupérer, et je file à 14h. Je vais tâcher d’atteindre le port de Damazan, où je pourrai faire un plein d’essence, car les stations sont rares le long du canal !

Après Agen, les biefs changent. Plus sauvages, c’est toujours sympa, même si allez... il faut bien reconnaître un peu de monotonie qui commence à se faire sentir, surtout avec le RRRRRR du moteur...

26 septembre : Damazan - Castets-en-Dorthe

Pour déclencher l’éclusage, on tourne une perche suspendue à environ 100m de l’écluse, et...

...le feu orange clignote en bas du panneau : commande enregistrée. Si l’écluse est déjà remplie, les portes s’ouvrent et il n’y a qu’à entrer. Sinon on attend 5mn la mise à niveau. Si un bateau est à l’intérieur, le feu vert ne s’allume pas : il faut attendre qu’il sorte.
Avec l’habitude, je ne ralentis plus en passant la perche et quand il n’y a pas d’autres bateaux, c’est la course contre la montre, ultra-rapide ! Une fois dans l’écluse, on appuie sur le bouton vert de la cabine, et c’est parti mon kiki !

Passage d’écluse avec des lycéens, super sympa !

Aïe aïe aïe ! On dirait que les platanes ont décidé de perdre leurs feuilles aujourd’hui ! Le moteur HB n’aime pas et commence à se boucher.

Le mille-feuilles tous les 500m. Un à chaque quille et au safran, pour l’instant c’est pas bien méchant...

Par contre ces algues-là, elles vont bien m’embêter... Elles poussent sur toute la largeur du canal, et les quilles de Spirit ont la forme idéale pour les faucher... Les 4 derniers km, c’est tous les 100m que je dois m’arrêter, non seulement faire une marche AR, mais aussi les dégager à la gaffe... Je ne dépasse plus 3 nds, et mets 3 heures pour 4 kms jusqu’aux écluses de Castets (les dernières !!)
Le moteur n’en peut plus... refroidissement bouché plusieurs fois, il se met à siffler, fumer... :-( je dérive à chaque fois une 10aine de mn pour le laisser refroidir, mais il faut le redémarrer ! Et la porte de sortie est presque en vue !

La dernière écluse en vue (Castets-en-Dorthe) ! Il faudra la franchir à marée haute, demain à 14h. Ce sera la Garonne et la libération !
SUITE : de la Garonne à La Rochelle